08/01/2018

Note de lecture: "United Emmerdements of New Order" de Jean-Charles Massera



Résultat de recherche d'images pour "united emmerdements of new order" 
« Quiconque demande l’asile doit prouver ou du moins rendre vraisemblable qu’il est emmitouflé, fatigué, épuisé par son périple et chargé de sacs en plastique. » Ecrite en 2002, cette phrase de Jean-Charles Massera, si elle n’a rien perdu de son mordant, a hélas gagné en actualité... Inventeur formel, résistant du langage, Massera est sans doute un écrivain majeur du champ actuel des Lettres françaises. Passé inaperçu en Suisse, United Emmerdements of New Order mérite pourtant qu’on s’y attarde. Cela pour l’importance novatrice de son écriture, sa pertinence esthétique et politique, pour son irrésistible drôlerie, mais aussi parce qu’il pointe et met en jeu un certains nombre de questions concernant directement la suissitude (et sa possible mondialisation). Au travers de courts textes – qu’on ne peut pas à proprement parler appeler « récits » – Massera met en scène diverses figures contemporaines, aussi bien sous forme de personnages que de tours langagiers. S’il ne parle pas de la Suisse réelle, il dresse le constat d’une sorte de Suisse Universelle dont l’Administration, la Frontière et le Réglement constitueraient l’armature – et qui peut-être est plus réelle encore...
            Ainsi, l’un de ces textes rend compte de la cohabitation difficile entre des Lillois installés dans un camping à Orsières et les autochtones. Car pour les Valaisans, malgré la langue et le catholicisme en commun, les Lillois restent des êtres de culture différente. Par exemple, « les réceptions des nouveaux habitants et des jeunes ayant accédé à leur majorité civique ainsi que la remise des mérites sportifs 2001 qui ont eu lieu à la salle polyvalente [...] n’ont aucun sens pour eux. » Mais il est aussi clairement établi que d’autres étrangers peuvent provenir de cultures plus différentes encore, et que certains réglements permettent d’éviter les problèmes : Les conditions d’entrée des touristes en Suisse sont déterminées en fonction de la distance kilométrique qui sépare leur domicile du poste frontière auquel ils se présentent, puis en fonction de la cylindrée de leur véhicule. Sauf cylindrée exceptionnelle, les familles ayant effectué une distance supérieure à 800 kilomètres ne peuvent obtenir la délivrance d’une autorisation de séjour supérieure à douze heures. La seule solution pour ces personnes est aujourd’hui de retourner dans leur pays d’origine. Car l’Administration et sa langue veillent au grain, que ce soit au travers de « L’Office fédéral des étrangers originaires des pays à monnaie faible (OFEOMPF) » ou via un « système de gestion électronique de dénonciations et d’informations sur les routards d’Orsières ».
            Plus loin, on rencontre un boat-people tyrolien débarquant sur la plage de Cully ; dans « Quelque chose en nous de municipal », on apprend qu’un dénommé Jean-Pierre Ziegler vient d’être nommé « à la Direction de La Suisse » et qu’il souhaite que les relations de confiance et le partenariat établis « entre vous et La Suisse se poursuivent et s’amplifient. » Tous les textes ne concernent cependant pas la Suisse et Jean-Charles Massera s’attaque pêle-mêle au nouvel ordre mondial, aux bavures policières, aux restructurations d’entreprises, au tourisme, à la prostitution... A travers un magnifique travail sur la langue et une savoureuse ironie, il rend lisible quelques vérités contemporaines. Mêlant réglements, langue de bois, communiqués de presse, langue de coton, et propos de café du commerce, il construit une forme écrite qui dynamite de l’intérieur la violence et la bêtise latente de ces discours. Lecture hautement recommendable, donc.


Jean-Charles Massera : United Emmerdements of New Order. Précédé de United Problems of Coût de la Main-d’Oeuvre. Paris: P.O.L., 2002, 158 p.

(article publié dans La Distinction n°116, février 2007)

Actualités

Prochaines dates:

27 avril 2018, galerie ContreContre, Saint-Maurice, 18h.
Performance. Dans le cadre de l'exposition Olivier Dumoulin / Aladin Commend

6 mai 2018, Lire sous les Halles, Decize, 10h-18h.
Rencontre-dédicaces autour d'Espagnes. Dans les cadres des rencontres littéraires du salon de la nouvelle Littér'Halles.

Dates passées:

22 mars 2018, one gee in fog, Chêne-Bourg (Genève), 18h30.
only the curve remains. Soirée poétique. Avec Carla Demierre, Gilles Furtwängler, Wanda Obertrova, et également Ohad Ben Shimon, Manuela Cossalter, Anders Karlsson et la revue Gruppen.

19 mars 2018, Le Cabanon, UNIL, Lausanne, 17h30.
Variations poétique du système Dublin. Avec le Collectif R, Ibrahim Soysüren, Colin Pahlisch, Gilles Mermino.
Dans le cadre du Printemps de la Poésie.

5 octobre 2017, lokal-int, Biel/Bienne, 20h
Thermal. Pièce électroacoustique, avec le trio Des Cendres.

4 octobre 2017, La Reliure, Genève, 20h
Thermal. Pièce électroacoustique, avec le trio Des Cendres.

30 septembre 2017, Payot, Neuchâtel, 10h30.
Espagnes. Lecture et rencontre-dédicace. Avec également Bertrand Schmid.

15 septembre 2017, Asile 404, Marseille, 20h.
LeManagement. Performance poétique avec Jérémie Conne.

9-10 septembre 2017, Festival Place aux Nouvelles, Lauzerte
Espagnes. Lectures et rencontres

7 juin 2017, Le 102, Grenoble, 20h30
Thermal. Pièce électroacoustique, avec le trio Des Cendres.

1-2 mai 2017, La Loge / Radio Campus, Paris, 19h.
Thermal
. Pièce électroacoustique, avec le trio Des Cendres.
Dans le cadre du festival Brouillages.

26 avril 2017, Stand des éditions de La Baconnière, Salon du Livre, Genève, 15h-17h.
Rencontre-signature pour le livre Espagnes.

7 avril 2017, Cinéma Bellevaux, Lausanne, 20h30.
Thermal
. Pièce électroacoustique, avec le trio Des Cendres.

22 mars 2017, Le Petit Salon, Lausanne, 18h.
LeManagement. Performance poétique avec Jérémie Conne. Dans la cadre du Printemps de la Poésie. Avec également: duo OU.P.S., Célia.

15 mars 2017, librairie L'Etage, Yverdon, 18h30.
Corps animal: croiser les voix. Rencontre poétique, avec Eric Duvoisin Et Marie-Luce Ruffieux. Dans le cadre du Printemps de la Poésie.

1er février 2017, librairie du Petit Salon, Lausanne, 18h.
Espagnes. Lecture de récits.

14 janvier 2017, Théâtre le Popul'Air, Paris 20e, 22h30.
Chanson de geste contemporaine et poésie épique carnavalesque. Dans le cadre des soirées paroles et improvisation musicale du Collectif Citrouille.


2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010